4 ans que j'ai délaissé ce blog! C'est dingue, une chance que je l'ai conservé, d'ordinaire je supprime et puis je regrette. Ce blog m'avait aidée à tourner la page calaisienne de mon existence. Un déménagement ce n'est jamais simple, on quitte une part de soi, un endroit rassurant que l'on connaît par coeur, des amis, un travail, des collègues... Bref on quitte une routine dans laquelle on se sent juste à l'abri, du moins c'est le sentiment qu'on a car on a, nous les humains, cette fâcheuse tendance à idéaliser les  choses qu'on a quitté et on sombre dans la nostalgie. Normalement ça passe quand on a réussi à refaire son trou, comme on dit, dans ce nouvel endroit, mais comme vous pouvez vous en douter, si je reviens ici après tout ce temps, c'est que je n'y suis pas arrivée.

Alors bien entendu, j'ai de beaux et bons moments ici dans ma nouvelle ville, j'adore ma maison, le jardin et ce que nous en avons fait... Mais je ne me sens pas chez moi ici. Je n'ai pas d'amis, enfin si, mais ils ne viennent pas me rendre visite à l'improviste, on ne se fait pas de sorties comme je pouvais en faire avec mes copines de Calais, on sortait au moins une fois par semaine, on faisait les soldes ensembles, on allait se boire un café, un thé au bord de la mer... Ici les gens sont overbookés, même quand ils ne travaillent pas, ils ont des vies trépidantes tellement géniales... En plus ils sont beaucoup dans le jugement de la personne et atrocement égocentriques, " je suis tellement formidable, je bosse tellement mieux que..., je fais tout seul et mieux que... Je je je je " à tel point que moi je n'en peux plus. T'as 40 as t'es vieille et t'es grosse et t'es dépressive, je n'ai jamais entendu autant de méchanceté, dites avec la plus grande bienveillance du monde en plus, que depuis que je côtoie des gens ici.

J'ai l'impression de perdre ma personnalité, de m'éteindre, c'est déplaisant comme impression. Alors oui j'ai du travail, d'ailleurs j'en ai eu plusieurs depuis que je suis ici, vous ne pouvez même pas imaginer tout ce que j'ai vu, entendu et vécu depuis que je suis ici ... Mais j'ai perdu le bel enthousiasme que j'aivais, comme si peu à peu ils me phagocytaient. Vous voyez sur les réseaux sociaux, quand quelqu'un poste un avis différent des autres comment ils se font démonter, et bien ici la mentalité est comme ça IRL et c'est pénible. Tout est tenus par un infime groupe de personnes qui s'infiltrent partout et s'approprient tout, impossible de vous créer un espace, j'ai voulu être bénévole, on m'a fermé la porte, et ils ont préféré fermer la bibliothèque dans laquelle je voulais être bénévole, plutôt que de me laisser une chance de faire quelque chose...

Enfin je fais ce petit bilan, il fallait que ça sorte, je vais essayer de faire des articles plus gais et surtout pour partager des astuces, des conseils, je vais essayer de retrouver mon petit grain de malice et mon élan. Mes petites bulles d'oxygène sont les petits week-end dépaysants qu'on se fait avec mon homme. Honfleur la Normandie, on n'a plus envie de revenir

P1230080